Bienvenue sur Treize à la douzaine, un blog d'écriture partagée...

Bienvenue sur Treize à la douzaine, le blog d'écriture partagée proposé par Annick SB...



Rendez-vous MEETIC

Lecrilibriste



Ils s'étaient donné rendez-vous devant la grande vasque du jardin public, à côté du kiosque à musique, avec chacun un œillet rouge à la boutonnière.  Et Rosalie était un peu stressée, un peu émoustillée, un peu appréhensive. Aussi ...

Bref ! Ce n'était que sa troisième tentative MEETIC … Elle était plus que nerveuse …  A tel point qu'elle avait renversé son verre de lait sur la table du petit déjeuner et fait une tache de coulis de framboise sur son beau chemisier blanc qu'elle avait pourtant bien repassé la veille  pour la circonstance. 
Il avait fallu qu'elle se change avec des habits de fortune,  en improvisant l'ensemble avec autant d'élégance que faire ce peut,  mais elle s'était tellement imaginée avec son beau chemisier blanc que c'était difficile. Il avait fallu  qu'elle courre ensuite pour ne pas rater son bus de la demie et arriver à l'heure au rendez-vous.  Et , elle y tenait à ce rendez-vous,  d'autant plus qu'au téléphone, il avait une voix si chaude, si chaleureuse... Que  Rosalie, bien sûr, s'était fait un film. 

MEETIC … Sa copine Angélique avait rencontré son amoureux avec MEETIC et elle était vraiment bien tombée. Magali ... de même ... elle allait se marier le mois prochain et  Jérôme, on n'en parlait pas, il ne jurait plus que par MEETIC.  Alors, elle avait voulu essayer  pour rencontrer, qui sait, l'élu de son cœur. 
Ces rendez-vous, ça lui filait une pêche d'enfer.  Tout le monde le sait, on n'a rien sans rien ... Et elle espérait bien trouver enfin le prince charmant.  Elle en avait eu marre de l'autre, Richard, avec ses amours ancillaires qu'il aurait fallu passer sous silence ! Et ça avait duré trois mois, trois mois où elle s'était ennuyée à mourir !  Non ! Elle valait mieux que ça et elle allait le trouver son homme !

Il fallait qu'il soit beau et plutôt blond, avec beaucoup de cheveux mais surtout pas un crane rasé, car elle détestait ça. . Qu'il ait quand même un métier, et pourquoi pas un peu d'argent...De l'instruction...qu'il aime chanter et danser …  Et surtout, surtout qu'il ait de l'humour , car Rosalie, elle qui ne manquait pas d'humour,  aimait les hommes qui avaient de la répartie et savaient se montrer drôles.
Depuis un moment déjà, Rosalie arpentait l'allée dans tous les sens, soulevant de la pointe de ses bottes façon lézard,  le tapis de feuilles de platanes que le vent d'automne avait amoncelé là sans aucun état d'âme.  Ça lui rappelait  la cour de récré de l'école primaire !  
Il était vraiment en retard... Avec toutes les anicroches qu'elle avait dû affronter le matin, ça ne l'étonnait pas plus que ça ! C'était son jour … Ou peut-être pas … Qui sait ce que vous réserve le destin !  
Elle entendit soudain grincer la porte du square. 
Sur des charbons ardents, elle prit son téléphone  portable pour photographier ce moment inoubliable. Elle vit de loin un homme  d'apparence plutôt robuste s'approcher.  Clic.. Clic..
Qu'Il était beau Clic...Clic...  ...il devait sentir bon le sable chaud … Clic...Clic...se dit-elle en riant intérieurement, comme dans la chanson. Pourtant, la fleur de son œillet  rouge baissait bizarrement la tête, toute de travers dans la boutonnière...  Qu'importe ! 
Mais il se passa une chose incroyable...  En arrivant devant elle et en lui tendant la main pour la saluer,  Il buta contre une grosse  pierre cachée sous les feuilles et se retrouva... à genoux … Oui ! À genoux devant Rosalie qui éclata de rire et fut prise d'un fou-rire irrépressible ! 
Il se redressa, vexé à mort et vindicatif lui dit : « Et vous trouvez ça drôle ? » 
Oh ! Que oui, qu'elle trouvait ça drôle ! Quand elle allait raconter ça à ses copines,  elles en auraient pour la journée  à être pliées de rire !!! 
Mais lui, ne trouva pas ça drôle du tout...
Il se releva,   bougonna quelque chose comme « pauvre imbécile »  lui tourna le dos ulcéré  et partit du plus vite qu'il put !

Ben !  se dit Rosalie, on aurait pu fêter ça  en riant ensemble devant un verre  !!!
Mais en face, sur un banc, où il semblait corriger des copies, un homme avait tout vu ! 
Rosalie n'arrivait pas à s'arrêter de rire  quand elle vit l’œil pétillant goguenard et le sourire épanoui de ce témoin fortuit. Il s'approcha d'elle en riant.
Celui-là était brun avec les cheveux bouclés, plutôt petit et mince, mais il se marrait tellement qu'ils unirent leurs rires. Il l'invita à prendre un café dans le bistrot du coin et six mois après, il se marièrent pour le meilleur et pour le rire, sans l'aide de MEETIC, mais quand même, il faut bien l'avouer...  à cause de MEETIC. 

Lecrilibriste     Liste 19

2 commentaires: