Bienvenue sur Treize à la douzaine, un blog d'écriture partagée...

Bienvenue sur Treize à la douzaine, le blog d'écriture partagée proposé par Annick SB...



Un village si tranquille

Cloclo



La pudeur veut que je vous taise ma dernière aventure. Je ne cherche pas à alimenter les commérages, qui sont pléthore dans ce petit coin de France où tout se raconte, se dévoile, et surtout se brode et s’invente. Donnez un stylo et une feuille au plus analphabète d’entre ses habitants et au plus nul en calcul et théorèmes,  il vous inventera un de ces romans sur ma vie qui ferait retourner Delly et bien d’autres héros de gare dans leur tombe. Ca chuchote dans les boulangeries pour un pain à prendre, à la poste pour un timbre à coller, au tabac pour un journal à acheter, on vous fait et défait des réputations  à la vitesse de l’éclair. C’est pourquoi il vous suffira de vous rendre un jour dans mon village pour en savoir plus long sur moi, si du moins un détour vous y conduit. Ah, le décor est verdoyant et le cadre très accueillant, certes, mais pour ce qui est du reste, je vous le déclare bien en face, vous feriez mieux de passer votre chemin.  Car grande pourrait être votre stupéfaction à constater combien ces langues de vipères peuvent faire de ravages et à des lieues à la ronde. Pour tout vous dire, devinez comment se nomme la statue qui orne l’unique place du village au milieu d’un foisonnement de fleurs et plantes,  qui se redresse fièrement sur son socle ? eh, bien, elle représente tout simplement Ste Caquette, la patronne des commères et des bavards. Stupéfiant, non ?




Cloclo    Liste 4

3 commentaires:

  1. J'aime. Tu m'as arraché un sourire...:-)
    Et je crois bien que cette Sainte Caquette, bien nommée, a des clônes un peu partout...le commérage, c'est quasiment un sport national ! On pourrait presque organiser la coupe du monde ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Tout est très bien intégré et le portrait est aimablement dressé... et glaçant à la fois.

    Dans le village mondial, celui où la pudeur n'existe plus, la statue sur le socle est celle des fesses d'un bouc ! ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Hihihi ! Sainte caquette, priez pour les pipelettes !

    RépondreSupprimer