Bienvenue sur Treize à la douzaine, un blog d'écriture partagée...

Bienvenue sur Treize à la douzaine, le blog d'écriture partagée proposé par Annick SB...



Se réchauffer vite


Joe Krapov

Il manque à cet hiver une touche de blanc !
De sa lanière de vieux cuir le froid nous cingle
Comme jamais. Or pas de givre ni de neige !

Il manque à cet hiver la bonté de Noël !
Sur ses chevaux fringants le vent en cavalcade
Se frite avec nos gants, nos manteaux, nos bonnets.

Il manque à cet hiver une échelle de verre,
De grands scintillements de glace dans le ciel,
Un traîneau arrêté sur le bord du chemin.

Il manque à cet hiver lhumilité tranquille
Du village endormi sous un manteau de neige.
Tout est rude au contraire et le soleil nous glace.

Il manque à cet hiver toutes les traditions !
Le réchauffement climatique, parlons-en !
On est oxymores de rire ! Ô engelures !

Cest anaphore de café ! Vite ! Un, très fort !


Joe Krapov     Liste 1 

7 commentaires:

  1. Oxymore de rire (comme d'hab) en plus d'une belle poésie d'hiver
    Sacré Joe

    RépondreSupprimer
  2. Les saisons laissent dans nos souvenirs tellement d'images... Celles-ci sont très belles quand bien même cet hiver ne correspond pas à l'attente de cet amateur de café...

    RépondreSupprimer
  3. Oh que c'est plaisant à lire avec de bons mots !! Bravo
    J'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  4. Il ne manque pas de talent ce petit poème hivernal ! Bravo et ok pour le café !

    RépondreSupprimer
  5. Bis repetita placent !

    Pour la touche de blanc, j'ai eu plus qu'une touche
    On pourrait même à la rigueur parler de couche
    Tant le manteau neigeux s'est trompé de pays
    Ce n'est pas fait pour ça, les mimosas fleuris !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  6. Bravo pour ce beau poème sur l'hiver ! Mais qu'est-ce qu'il ne faut pas inventer pour employer les mots imposés ! "...le vent en cavalcade - superbe - se frite avec nos gants..."euh ! :-)

    RépondreSupprimer
  7. Il ne lui "manque"...rien, à ce poème ...
    Il est comme le vent d'hiver : piquant ! :-)

    RépondreSupprimer