Bienvenue sur Treize à la douzaine, un blog d'écriture partagée...

Bienvenue sur Treize à la douzaine, le blog d'écriture partagée proposé par Annick SB...



Victoria n'a pas la frite

Adrienne

Est-ce parce que l'hiver est trop long que les lanières de son sac d'écolière lui scient les épaules? Que son dos est devenu fragile comme du verre? Qu'elle n'en peut plus des sempiternels efforts pour atteindre les exigences de perfection qu'elle sent peser sur elle? 
Est-ce parce que l'hiver est trop long et trop noir et blanc? Que le soir, seule dans sa chambre, les larmes et les sanglots sortent en cavalcade pour avoir été retenus trop longtemps? Qu'atteindre le sommet de cette échelle des valeurs vers où on la pousse lui semble de plus en plus inatteignable? 
Est-ce parce que l'hiver est trop long même s'il touche à sa fin? Les chênes trop noirs, leur écorce trop dure? Que tout la rend malade et plus rien ne lui procure de plaisir? Ni le sport, ni le dessin, ni les cours de sciences qu'elle aimait tant: sa mémoire est devenue une passoire et elle n'a plus goût à rien. 

- Toi, lui dit Madame, tu fais un burn-out.


Adrienne   février 2018     Liste 1

10 commentaires:

  1. Eh oui...en ce long mois de février, froid et pas très drôle...on en est tous là...pas très loin de la déprime...

    J'aime beaucoup ton texte, Adrienne...mais je cherche le mot "anaphore"...?
    (que pour ma part, j'ai eu du mal à "placer"...) :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en effet, j'ai préféré en faire une ;-)
      j'avais pensé mettre une astérisque et préciser en bas de page que c'était une anaphore, mais je ne l'ai pas fait... De cette façon, bien sûr, j'aurais employé le mot, donc rien à redire au niveau de la consigne, mais ce serait prendre mes lecteurs pour des ignorants ;-)

      Supprimer
    2. Bien entendu...
      Est-ce parce que l'hiver est trop long que je ne vois plus l'évidence ? ;-)

      Supprimer
  2. Comme je comprends. Ce froid délie les langues !
    Moi mon corps en souffre !
    Je n'avais pa slu les textes mais je constate que
    je rejoins le tien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Ghislaine! réjouissons-nous, encore quelques jours de gel et puis ce sera le printemps et ses fleurettes :-)

      Supprimer
  3. Trop d'activités en toutes saisons, ça use et surement pas qu'en hiver !!! La pauvre !
    ( Euh ... nous notons bien l'anaphore ... transformée en glaçon invisible ! ;-) )

    RépondreSupprimer
  4. Pauvre petite fille...
    Elle a vraiment besoin de vacances... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  5. Pas de frites au menu voilà peut-être ce qui la déprime ? Pas toujours facile d'être jeune et de devoir répondre à trop d'exigences...

    RépondreSupprimer
  6. On exige souvent trop des enfants comme tu le dis si bien. Surtout dans cette société où les échelles de valeurs sont sans cesse revues à la hausse. Il faut qu'ils soient performants en tout et on oublie de les laisser grandir dans leur tête, surtout.

    RépondreSupprimer
  7. Peut-être aussi que trop de FB tue FB ? Que le numérique ne rend pas forcément heureux ?;-)

    Craignons le jour où Madame n'aura plus de boulot ! Ca va lui faire un de ces blancs ! ;-)

    RépondreSupprimer