Bienvenue sur Treize à la douzaine, un blog d'écriture partagée...

Bienvenue sur Treize à la douzaine, le blog d'écriture partagée proposé par Annick SB...



Tout est blanc ...

Annick SB 

Tout est blanc sur ta peau
Poudre de riz lentement tombée
Ôtés les plis
Ôtée la peur
Finie l’horreur
La neige doucement t’a ensevelie
La cavalcade a cessé
Où sont donc tes habits ?
C’est l’hiver
Les lanières d’espoir se détachent et filent en lambeaux
Tout est blanc sur ta peau
Le sempiternel manque va commencer à grincer
Les écorces soupirent, s’étirent, grisent l’air qui n’a rien de nouveau
Sur l’échelle de l’horreur la première marche me fait déjà tomber
Je voudrais jouer des anaphores mais la sinistre répétition freine le moindre effort
Dors-tu sous le grand chêne ?
Dis-moi, dors-tu ?
Ça rassurerait ma mémoire-passoire de savoir que ce n’est pas vrai
Pourtant je n’ai pas bu 
Mon verre ne fête rien
La coupure du froid fait rejaillir le sacrifice innocent
Ne lui faites plus rien à cette enfant qui dort
Flocons, touches d’émois  sur toi
Dérisoire linceul 
J’ai mal, petite, j’ai mal
Tout est blanc ...

Annick SB   février 2018    Liste 1

10 commentaires:

  1. Je crains d'avoir saisi... c'est terrifiant et terriblement bien écrit. Pourtant tout est blanc, noir mais blanc

    RépondreSupprimer
  2. Merci ! Oui c'est terrifiant, vraiment ....

    RépondreSupprimer
  3. C'est un très beau texte, trop mystérieux pour moi
    la mort d'un enfant, c'est terrifiant, oui...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Célestine. L'actualité du mois dernier était tellement pesante ... j'ai écris ce texte comme un exutoire.

      Supprimer
  4. Le blanc, la pureté qui lentement nous mène vers le blanc du linceul... Douleur infinie... Il fait plus froid soudain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Douleur infinie oui, quand on pense au drame de cette fillette ....

      Supprimer
  5. J'ai tout de suite compris à quel drame tu faisais allusion avec tes mots qui font mal.
    Cette petite me hante aussi et il y en a tant d'autres qui vivent ces horreurs.
    Comment peut-on ? C'est inimaginable et pourtant...

    RépondreSupprimer
  6. Le blanc est couleur de deuil au Japon, si je ne me trompe pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au Japon je ne sais pas ! En Chine oui !

      Supprimer