Bienvenue sur Treize à la douzaine, un blog d'écriture partagée...

Bienvenue sur Treize à la douzaine, l'atelier d'écriture partagée proposé par Annick SB...



Lapalissade

 Vegas sur Sarthe



Sur la barre de la porte de la laverie une notification sans ambiguïté disait

 « Fermé pour cause de fermeture » …

Histoire d'uniformiser cette lapalissade je me promis de revenir quand ça serait ouvert pour cause d'ouverture.

Au comble de l'irritation et comme je n'avais pas plus l'intention d'y dormir que d'y habiter, je pris la première navette qui passait sur la ligne Hibiscus pour descendre chez Domino's Pizza où j'avais bien l'intention de me gaver d'une immense 4 fromages.

 

Liste 47

L'ambiguïté du deuil

 Laura 



Ton univers s'écroule

Tu dois prendre seule la barre de ta vie

Il faut dormir

Mais il n'est plus là

Aucune notification ni mode d'emploi

Beaucoup d'irritation

Envers ceux qui veulent habiter ta solitude

L'hibiscus se meurt et tu trouves un domino

Tu ne sais quoi en faire

Tu revois la navette de la machine à tisser

On veut uniformiser les sentiments

Les passer à la laverie automatique

Reset: arrêter de me gaver

Ma peine est trop immense


Liste 47


Dominique...

Jill Bill



Fille ou garçon,

Garçon ou fille... !?

A la laverie les langues vont bon train...

Comme dans la navette qu'il prend !

Par quel sexe il, elle, est habité/e

Mâle, femelle, immense question !

 

L'individu cultive cette ambiguïté

S'en amuse dans le mélange des genres

Vêtements homme, femme,

Ses allures et puis tout ;

Fleur d'hibiscus dans la chevelure...

 

Un boy Georges

Une Amanda Lear, par moment...

 

Dominique, Domino

Irritation de la part des parents

Si indécis sur son identité...

Ca les gave !

 

Bon, coiffeur lui irait comme un gant,

Voire couturier...

Pour l'heure, il professe chez Michou,

En travesti, de nuit... quand d'autres vont dormir !

 

Une notification à l'état civil, un de ces quatre,

Une bonne fois pour toutes, il ou elle point barre !


Liste 47

 

 



Liste 47

1 barre

2 dormir

3 notification

4 irritation

5 habiter

6 hibiscus

7 domino

8 navette

9 uniformiser

10 laverie

11 gaver

12 immense


et le 13ème pour le thème : ambiguïté 

Mi Ninette et Moi

 Petitmoineau



Mamie Ginette (Mi Ninette pour moi car je l'ai toujours nommée ainsi) n'est partie que depuis 2 jours mais on me demande déjà de libérer sa chambre. Alors j'ouvre son armoire et, dans un carton, je découvre beaucoup d'objets qu'elle a absolument tenu à conserver car ils lui rappelaient tous un souvenir.  " Tiens ce blouson, me disait-elle en rigolant, c'est ton truculent grand-père qui le portait quand on s'est rencontré pour la première fois : qu'est-ce qu'il était beau mon Firmin ce jour-là !!! Il m'a même offert ce petit bouquet que j'ai fait sécher et qui est toujours accroché au-dessus de mon lit. Et cette vielle casserole je l'ai gardée car c'est dedans qu'il m'a cuisiné la meilleure fricassée de pois et de poulet et je peux t'assurer que personne ne la réussissait mieux que lui... Je continue mon exploration et je tombe sur un foulard (que je lui avais offert pour ses 70 ans) noué par un très joli ruban. Je défais le nœud et mes yeux se fixent sur un magnifique collier en macramé serti de joyaux aux multiples couleurs : Mamie m'avait dit que c'était le seul cadeau de valeur qu'ai pu lui offrir Firmin. Je soulève quelques boites et là, protéger entre 2 papiers de soie, je sors une tapisserie qui représente Papy et Mamie lors de leur mariage : je suis stupéfaite car tout a été réalisé dans les moindre détails et surtout je reste abasourdi quand je déchiffre la signature de l'auteure écrite au dos de l'ouvrage. Enfin, posé sur la dernière étagère, je vois un puzzle et je me souviens qu'on le faisait ensemble quand je passais la voir tous les mercredis après les cours. Elle insistait auprès des dames de service pour que la table du repas soit vite desservie et pendant 3 heures on essayait toutes les pièces afin d'avancer un peu. Elle voulait l'offrir à la résidence pour le mettre dans la salle "détente". Malheureusement on ne le finira jamais car ma Mi Ninette a rejoint son Firmin suite à cette délétère maladie qui lui détruit le système urinaire et digestif... Submergée par l'émotion, je referme le carton et j'aperçois un petit mot qui m'est destiné : Ma chère Lily, tout ce qui est dedans te reviens mais j'espère, et je souhaite, que personne n'y touchera et que surtout TOI tu n'offriras aucun de ces objets car, de là-haut, dis-toi que je vois tout...


Liste 42


Tous aux abris

Vegas sur Sarthe


Un soleil printanier joue au kaléidoscope dans la grande glace du bar-tabac de la Canebière, inondant le père Rahout qui – le nez sur son ballon de rosé – radote inlassablement : » Y z'ont annoncé la libération de Paris à la TSF ».

La voix du vieux est grave, dense, l'habillement chantant aux accents de narcisse et de seringat.

 

La belle Fanny frotte son zinc au gel hydro-alcoolique en souriant ; c'est qu'il n'a plus toutes ses idées le vieux Rahout depuis que la Maryse – dernier prix de vertu – s'en est allée lutiner dans la garrigue telle une libellule.

Dans l'arrière salle deux mioches s'étripent autour d'un plateau de scrabble sur la validité du mot Covid qui vaut quand même 11 points !

Le patron repose sa tasse de café en grommelant : » Ferme là, vieux chnok … la libération c'était en 44 ».

Bravant le couvre-feu, le père Rahout se précipite dans la rue et rajuste son antique masque à gaz.


Tout là-haut

 Rose 63



Le printemps s'affaire

La nature joue au scrabble

Donnant naissance à des noms de fleurs comme

Seringat sauvage si poétiquement odorant

À perte de vue

Le vert va et vient comme des vagues

L'océan d'herbe fraîche frétille sous le vent

La nature tisse sa toile

Elle étale ici ou là une parcelle dense

Tel un kaléidoscope

Réfléchissant un camaïeu de Narcisse

Avec sa cousine la jonquille qui tapisse elle aussi s'imposant

Toi ma steppe auvergnate

Ton habillement est connu à la ronde

Aussi riche que la garrigue à mes yeux

Irriguée du ruissellement naturel dans le haut Cézallier

Lorsque je manque d'idée

C'est vers toi que je me tourne

Une tasse géante de bien-être

Si parfumée

Au loin un ballon de gui se balance

Libération de l'hiver rude quand l'Ecir hurle

Bientôt la libellule viendra rivaliser avec les papillons

Les plantes médicinales aux mille vertus viendront parfumer ses plats

 Chez  L'Ecir et L'Angélique à Brion


Liste 46


Une vie de mots

 Ghislaine



La garrigue a revêtu son habillement de seringat sauvage, quelques libellules se gavent du pollen des narcisses.

Les plantes aromatiques vont finir dans les tasses du soir parées de mille vertus, et les moments de ces temps-là, au coin du feu , se feront denses dans les souvenirs d'après cette vie.

Ce sera comme regarder au travers d'un kaléidoscope les idées d'une libération de milliers de ballons dans le ciel qui seraient porteurs de plein de messages d'amour et d'amitié pour  juste dire qu'on aime la vie, la vraie, celle d'avant, celle qui vit vraiment !

- Hé tu joues ?

- Ben, Ghis tu joues ou quoi ??

- Tu nous le mets ton mot au lieu de rêvasser à dieu sait quoi ??

Gigi, le regard vers la fenêtre, les regarda, soudain revenue à la réalité.

- Oui oui, je vais jouer, je vais poser mon mot ;

Les lettres posées sur le plateau de scrabble donnaient le mot : Vivre.


Liste 46


O comme Odonata

Adrienne 



Jeanne prend sa tasse de café pour la boire au jardin.

Cette année, le seringat n'a pas été taillé.

Les narcisses sont défleuris.

Sur la pelouse transformée en garrigue par plusieurs étés de sécheresse, elle trouve le ballon de son petit voisin.

La haie de houx est devenue trop dense pour qu'il s'y aventure et apparemment l'idée de venir sonner à sa porte ne lui est pas venue.

- Faudra qu'on se refasse un scrabble, lui et moi, se dit-elle.

Dès qu'on aura droit à la grande libération du "comme avant", grâce aux vertus conjuguées des vaccins et des premiers antiviraux annoncés.

Et même si ce masque fera désormais partie de l'habillement "ordinaire", quelle importance !

C'est alors qu'elle aperçoit la première libellule.

- Tout n'est donc pas perdu, sourit-elle.

Et un kaléidoscope d'images de bonheurs futurs défile devant ses yeux.


Liste 46


Liste 46


1 seringat

2 tasse

3 vertu

4 ballon

5 dense

6 garrigue

7 habillement

8 idée

9 kaléidoscope

10 libération

11 libellule

12 narcisse

et le 13 ème pour le thème : scrabble 

Gare au Kong

Vegas sur Sarthe



Le soir tombait et, lassée des cacatoès à huppe jaune, des tangaras mordorés et des singes à long nez Germaine ayant consulté la notice du zoo à la lueur de sa lampe et sans doute titillée par la chanson de Georges Brassens m'entraîna avec habileté en direction de l'attraction phare du parc dénommée King Kong.

Ce dernier – occupé à gober un flacon d'huile solaire balancé par quelque gamin facétieux – monta son hurlement d'une octave en nous apercevant.  

Pris d'une érection durable, Monsieur Kong semblait heureux de voir l'un de nous deux, pourtant il finit par nous tourner le dos en grognant d'aise vers son gardien qui avait surgi.

« Dommage » soupira Germaine qui s'imaginait déjà en Jessica Lange, emportée par deux grands bras aussi velus que vigoureux.

« On ferme » grogna le gardien que les avances insistantes du gorille n'allaient pas tarder à pousser à la démission.

Jessica s'était mise à délirer : « Il nous prend pour des quiches ! Puisque c'est ainsi, ramène-moi à l'île du Crâne ».

Je n'étais pas convaincu que mon GPS sache contourner les marécages et éviter les Vastatosaures et les Smilodons !


Liste 45

A la dictée, garçon !

 Tiniak



Des éclats mordorés fusaient depuis sa lampe

irisaient la chambrée, la frange de sa tempe

et son poignet courbé sur la plume qui trempe


Il hésitait un peu, car il serait dommage

de rédiger ces vœux à son désavantage

voulant y insuffler la force d’un hommage


Comment jouer à l’octave un profond sentiment

qui lui semblait jailli d’un atlante océan ?

...pas d’un plat de mer d’huile, mais d’un ouragan !


Tout, sauf paraître quiche ou par trop négligeable

Il s’agit de laisser une empreinte durable

avec habileté, ardemment raisonnable


Elle aurait trop de nez pour des accents factices

et ne saurait gober quelque fade notice

l’un et l’autre n’étant déjà plus des novices


Et quoi ! se résigner ? sceller sa démission ?

Non ! s’armer des élans que dicte sa passion

Pour être retraité, on n’est pas moins garçon !

***

Refermant derrière lui la barrière du zoo, sa gapette sous le coude et quelques gouttes au front, le gardien volontaire se dirigea, d’un pas sûr et léger, vers la boîte aux lettres attendant sur son pied à l’entrée du parc.

 

Liste 45