Bienvenue sur Treize à la douzaine, un blog d'écriture partagée...

Bienvenue sur Treize à la douzaine, le blog d'écriture partagée proposé par Annick SB...



La cage d'escalier

Vegas sur Sarthe



Pour nous, gamins désœuvrés, la cage d'escalier était à la fois notre quartier général, un refuge pour les jours funestes où tombaient les bulletins de note, une jungle implacable et une formidable école la vie ...
Rien qu'en reniflant on savait tel un trappeur reconnaître de l'entresol jusqu'au sixième la trace des autochtones qui peuplaient notre univers.
C'étaient tantôt le parfum de bergamote dont la pouffiasse du sixième – enceinte jusqu'aux yeux – s'inondait pour se rafraîchir, tantôt les relents de colle à poisson de l'apprenti ébéniste du cinquième et ses traces de sciure de bois qu'il laissait dans l'escalier au grand dam de la concierge, tantôt l'odeur âcre qui transpirait de la lessiveuse de ladite concierge les jours de grand blanc

...

Il fallait être cintrés pour avoir sauvagement bricolé la minuterie et inventé ce qu'on appelait le jeu de l'obscurité qui faisait trébucher nos infortunées victimes engagées dans l'escalier et qui butaient en jurant contre les portes comme un coléoptère sur une vitre.

Vegas sur Sarthe   Liste 13

Un samedi à Ostende

Adrienne



Chez mémé Jeanne, au menu, il y a du poisson. Du vrai poisson frais, pas du rafraîchi dans de la glace pilée depuis trois jours, comme celui que mangent ces malheureux à l'intérieur du pays. La belle sole pêchée dans la nuit et qui se recourbe dans la poêle comme si elle était encore vivante. Celle qui a ce vrai parfum de frais et de grand large au lieu de ces odeurs indéfinissables qui donneraient la nausée à une femme enceinte.
Dans la demi-obscurité de la vieille grange qui lui sert de débarras et d'endroit tranquille où se retirer, le grand-père est au travail entre une lessiveuse rouillée ("on ne sait jamais à quoi ça peut encore être utile") et des caisses de bouteilles vides. Dans un coin traîne un tableau piqué de coléoptères, datant de l'enfance de Pierre, qui a collectionné tout ce qui pouvait l'être. Il y avait encore des scarabées et des hannetons dans les haies, à cette époque.
Ça sent la colle à bois, la sciure, et la bergamote de son après-rasage. Il est en train de cintrer précautionneusement une tige de métal engagée dans un étau. Pour grand-père, il est hors de question qu'un des arcs de sa future 'couche froide' n'ait pas exactement la même courbure que les autres.
Sûrement, se dit Marie en l'observant, que sur ses bulletins d'écolier de sept ans l'instituteur avait déjà marqué "élève consciencieux".

Adrienne   Liste 13

Liste 13

1  poisson
2  colle
3 cintrer
4 lessiveuse
5 parfum
6 sciure
7 coléoptère
8 rafraîchir
9 bergamote
10 enceinte
11 engagé
12 bulletin

 et le 13ème pour le thème : obscurité

En trois coups de cuillère à pot

Jak



Bientôt, c’est la foire de carnaval, et dans notre contrée du Centre c’est vive la joie.
Tous les autochtones sont   mis à la tache dans une touchante  contribution.
Mon fils, huit ans sachant mes talents de « sacrée » bricoleuse, m’a demandé de façonner pour ses meilleurs potes, élèves de sa classe, un déguisement correspondant à chacune de leur particularité.
Première évidence, pour les jumeaux dont je connais  bien les travers antinomiques, un  costume de fourmi, un autre de cigale, feront l’affaire
Pour cela, quelques coups de ciseaux dans des tissus repérés sur l’éventail bariolé du forain, place du Marché, et ouf ! J’ai terminé prompto  en une  matinée, mes premiers attifements,
Une pause déjeuner, et me voilà amorçant la suite.
 Dans une vétuste armoire remisée au garage, stockant mes « ça peut-servir », j’ai découvert un ex -maillot de bain   noir et blanc en jersey élastique qu’utilisait ma grande- et forte-  tante lorsque elle barbotait  à la piscineParfait pour Lise., la petite boulotte de la classe, que je soupçonne d’être une grande angoissée boulimique. Elle a toujours la bouche remplie de chamallows, qu’elle mâche goulument
 L’élasticité et la superficie de ce vieux maillot ira bien pour lui confectionner un costume de pingouin. Pour éviter le démaillage du jersey, j’utilise le cutter, et en trois temps trois mouvements le costume est terminé
 Il y a quelque temps j‘avais reléguée ma vieille blouse blanche d’infirmière- enfin en presque blanche-, Je l’ai fait ressurgir et lui ai fait subir plusieurs coups de bédanes pour en faire l’accoutrement d’Arthur qui rêve de devenir dentiste. Résultat un bel habit d'arracheur de dents
Je trouverais bien au garage quelques instruments de torture pour accompagner le tout
 Le lendemain matin, j’ai inspecté toute la maison, et n'ai pas trouver de bric-à-brac qui aurait pu me donner une illumination pour le travestissement suivant.
Je me résignais à faire un tour au grenier, escalader jusqu’au au 5ième -sans ascenseur – en espérant y trouver un trucmuche génial
 Dans une vieille malle en boiserie de chêne, j’ai découvert la robe de mariée de ma grand-mère. Cette toilette  était décrépit, presque en lambeaux, mais j’ai réussi à en extirper une jolie robe de princesse pour Roseline, la précieuse copine, dont tous les garçons de l’école sont amoureux.
 J’avais enfin terminé ma participation à La Fête Foraine, et j’anticipais dans ma tête les onomatopées de surprise que susciteraient mon  râblé labeur.
Ouf, je pouvais enfin respirer !
Et pour les rouspétances, au cas où les récipiendaires ne seraient pas satisfaits qu’ils s’inscrivent au bureau des revendications !

Jak    liste 12

La billeterie

Ghislaine



A la billetterie de la foire, Genny appelait ce matin pour le groupe de l'association, il lui fallait 15 billets et elle patientait car elle avait entendu :

" Votre correspondant est en ligne, veuillez ne pas quitter ", puis, suivait un éventail de détails, et une vraie boulimie de touches à taper ! Un sacré répondeur, censé faire  patienter agréablement pour écourter notre attente  soi- disant ! En bonne élève Genny attendit, se faisant même une pause café !

"J'aurais eu le temps d'aller à la piscine », se dit - elle, avec impatience à présent...
Son regard se posa sur les boiseries des portes vétustes et elle prit le temps de le noter sur l'agenda des revendications  des travaux à faire dans la maison .. Elle tapotait des doigts sur le bureau quand le répondeur daigna lui répondre !

" Pour ne pas vous faire attendre, veuillez rappeler ultérieurement, votre correspondant est injoignable."

Elle se mit à respirer un grand coup, posa son portable doucement puis cria !!

" M...e, même les fourmis travaillent plus vite !"

Ghislaine   Liste 12

Escapade printanière

La licorne



Les trente élèves et leurs correspondants venaient de partir, entre deux fous rires, pour la grande foire régionale qui battait son plein ce samedi. Elle les avait regardés s'éloigner pendant de longues minutes, infiniment soulagée de ne pas avoir à les accompagner. A vrai dire, elle n'avait jamais compris cette frénésie commerciale, cette boulimie de sorties. Qu'allaient-ils faire, ces jeunes de quinze ans, au milieu de stands vétustes qui vendaient du vin, des piscines ou des boiseries ? Mystère.
Pour elle, le week-end, c'était la pause sacrée. Le moment de respirer enfin, de s'offrir du temps libre, sans aucune contrainte...et surtout sans penser au collège. 
Allongée sur l'herbe, les doigts de pieds en éventail...simplement occupée à observer les fourmis, à écouter les oiseaux, un livre à la main...cela suffisait à son bonheur.
Mais ce n'était pas, bien sûr, ce qu'elle avait dit à ses collègues...elle avait dû inventer une excuse...une pseudo manifestation au centre-ville...il y en avait tellement, des manifs,  ces derniers temps, qu'elle n'avait même pas dû préciser quelles étaient ses revendications...on l'avait crue sur parole.
Melle Charmier s'était immédiatement proposée pour la remplacer et je crois qu'elle n'était pas mécontente, au fond, de saisir l'occasion de passer l'après-midi en compagnie du prof de maths à la petite barbichette bien taillée.
Tout était donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. La journée s'annonçait ensoleillée, le grand parc, de l'autre côté de la ville, étalait son vert printemps...et elle venait de commencer un roman  palpitant. Le temps de se procurer une tenue de camouflage (grand chapeau de paille et lunettes noires)...et elle s'en irait fringante et insouciante ...à la foire aux papillons.

La Licorne     Liste 12

Ton héritage

Célestine


Il est revenu me voir en songe, à pas feutrés et agiles. Il portait toujours sa cape d'étoiles et son écharpe jaune au vent solaire. Il déchirait toujours la nuit de son rire de cristal...
Il m'a dit qu'il ne comprenait toujours rien à ce monde des hommes, sans tempérance ni sagesse. Vu de là-haut, il lui semblait même de plus en plus fou, ce ramassis bigarré de gilets jaunes, de casques bleus, de pull-over rouges, de rayons verts, de septembres noirs et d'octobres violets, de luttes ancillaires et intestines, de violences larvées et d'atrocités affreuses, alors que les arcs-en-ciels sont si beaux, à l'automne, au-dessus des osiers et des étangs, lorsque l'arôme des sous-bois parfume l'air.
Une larme perlait à son regard puéril. 
Il semblait absorbé par des pensées moroses et opaques. 
« Les hommes ne voient donc toujours pas avec le coeur ? Pourquoi laissent-ils grimper la température de la terre, et la pollution la recouvrir comme un linceul ? Ne savent-ils pas que la terre est leur héritage, qu'ils sont coincés sur cette minuscule planète et que toute fuite leur sera impossible ? 
Moi-même, je n'en suis parti qu'au sacrifice de ma vie, grâce à la percussion terrible d'une morsure de serpent... »
Ses sanglots m'ont bouleversée.

J'avoue que, moi qui vois pourtant avec le cœur,  je n'ai pas su lui répondre. Je suis trop comme lui, sans doute. 

Célestine   Liste 11

Liste 12

1  correspondant
2  piscine
3  vétuste
4  sacré
5  revendication
6  boulimie
7  élève
8  pause
9  boiserie
10  éventail
11  fourmi
12  respirer

 et le 13 ème pour le thème : foire

Paix aux âmes de bonne volonté

Mony


Sait-elle qu’un rire innocent et gai génère parfois un pleur ?
Et que le pas feutré d’un tigre n’est pas celui, velouté, d’un chat ?
Sait-elle la température qui soudain escalade les échelons du thermomètre rendant l’atmosphère de la pièce suffocante ?
Sait-elle que tous les Noël ne sont pas paniers d’osier garnis de friandises et de fruits aux arômes exotiques ?
Agile, oui, elle se croit agile, prête à une éventuelle dérobade mais le fauve veille. Lui, la tempérance il ne connaît pas !
Et les tapisseries absorberont les cris et la percussion vaine de ses poings si fragiles sur l’armure de l’ennemi soudain dévoilé.
L’intérimaire qui a accepté cet extra pour arrondir cette fin de mois difficile a-t-elle jamais lu de vieux romans aux relents d’amours ancillaires ? Connait-elle même ce mot désuet ?
C’est Noël, oui, et elle veut encore y croire à la paix universelle. Ce n’est qu’un mauvais rêve, elle va se réveiller, rire de sa peur panique.
Ce corps pesant sur elle, ces mains qui s’insinuent partout, qui soudain lui serrent le cou seraient-ils réels ?
C’est Noël, un homme hagard s’enfuit dans la nuit.

Elle, souillée, dégradée, éloigne d’elle dans un dernier sursaut le linceul qui semble déjà l’envelopper et cherche au plus profond de son être une dernière étincelle de vie.
C’est Noël ! Paix aux âmes de bonne volonté !

Mony    Liste 11

Incroyance

Jak


Dans cette contrée d’Afrique cette année-là, le père Noel pris un violent fou-rire lorsqu’il

aperçut que la neige avait recouvert le sol d’un linceul blanc.

D’habitude très agile pour s’infiltrer sans être vu des pikins, il hésitait s’attendant à des surprises encore plus singulières. Il avança à pas feutrés
Pourtant l’arôme du jus de bissap se répandait comme les autres années à travers les huttes, mais les paniers en osiers destinés à recevoir les cadeaux n’étaient pas suspendus aux portes.   
La température, habituellement dans les 32 °, était en baisse, frisait le zéro. Il grelottait.
Sa camériste, avait qui il avait des relations ancillaires, avait prévu une tenue très légère pour cette destination : il était revêtu seulement d’un caleçon rouge rayé de blanc.
La situation devenait sérieuse, il n’eut plus envie de rire lorsqu’il entendit des percussions inhabituelles semblables à celles des rites moyenâgeux de sacrifice
Il entra en sudation lorsqu’il vit au centre du village un vieux chaudron vivement chauffé pas un amoncellement de bûches qui n’étaient pas de noël.
Il comprit qu’il était attendu, non pas pour les joujoux, mais tout simplement pour être cuit à la mode du pays, à petit feu .
Sacredieu -criât-il dans sa tête pour ne pas éveiller l’attention des autochtones-, encore des sceptiques qui ne croient plus au Père Noël.
Il va falloir que je me reconvertisse.
Sa vertu principale, la tempérance, s’estompa derechef, il éprouva le besoin d’un  coup de fouet, d’un remontant des plus actifs . Du fond de sa hotte, il sortit une flasque prévue pour les situations exceptionnelles. Elle fut fiévreusement absorbée dans son entièreté.
 Puis enfourchant son traîneau (motorisé) il  prit la fuite pour sauver sa peau.


Réveillon de Noël

Ghislaine



Dans l'atmosphère feutrée de cette soirée de réveillon de Noël, la température était de saison et le jardin était couvert d'un linceul blanc et brillant, qui étincelait sous les réverbères...
Dans le chalet, l'arôme des senteurs de ce soir particulier, exhalait son parfum de bonheur...
Le rire et la détente était au programme et grand- père, dans son fauteuil, près de la cheminée, racontait ses anecdotes de jeunesse, ancillaires pour certaines, du temps où il était jeune et agile et qu'il coursait les servantes...
Depuis, plus en tempérance, il se contentait de fabriquer des paniers et chaises en osier pendant sa retraite....
Il se voulait encore utile et aimait à s'absorber dans ces taches plaisantes pour lui....
Dans la chambre de jeux, la percussion se faisait entendre et Alicia, la fille de Pépé dû aller rappeler à l'ordre ces musiciens en herbe...
"Allez les enfants, venez donc avec nous c'est la fête ce soir au salon …"
"Oui Maman, on va arriver mais il faut d'abord qu'on trouve d'où vient la fuite !! "
" Mais quelle fuite "" dit Maman surprise de la réponse !
"Hé bien la prof de musique nous a demandé de jouer la fuite de Schubert mais on a pas trouvé encore !! "
"Maman se retint de rire et leur dire 
" Bien sur gros bêtas ! C'est la Truite de Schubert qu'il faut chercher ! ''
Elle partit en éclats de rire, en racontant à son père cette histoire qui resterait surement un importante anecdote de la famille pour plus tard , lors des soirées de réveillon ...

Ghislaine    Liste 11

V comme vierge

Adrienne



Noël chez mémé Jeanne, Marie l'en a bien prévenu, ce n'est pas la fête de la tempérance. On est prié d'absorber force alcool - l'eau, c'est pour se laver, a-t-on coutume de dire dans sa belle-famille - et si on est pompette après trois verres, on a droit aux rires de la tablée et au mépris de belle-maman. Alors non, elle ne lui conseille pas la fuite à pas feutrés mais de développer une manière agile d'esquiver les remplissages de verre.
Quand ils arrivent chez mémé Jeanne, ils sont accueillis par des arômes mélangés de tout ce qui constituera le menu du réveillon. Et par Dries, le plus jeune des petits-fils, qui a tenu à venir "aider" sa grand-mère: il s'essaie aux percussions sur les tabourets rangés en cercle devant l'âtre avec les deux paniers d'osier pleins de bûches. Tu t'arrêteras quand les gens seront là, lui dit mémé Jeanne. Marie, Pierre et Muanza ne sont donc pas des gens mais sans doute quelque rameau ancillaire...
Deux heures plus tard, la fête est à bonne température et les quatorze petits-enfants ont tous un rôle à leur mesure dans la reconstitution - souvent très personnelle - de la nativité. L'aînée des petites-filles fait une vierge très présentable, enveloppée dans un drap blanc comme un linceul.
Quatre mois plus tard, elle meurt dans un accident de voiture.

Adrienne   Liste 11