Bienvenue sur Treize à la douzaine, un blog d'écriture partagée...

Bienvenue sur Treize à la douzaine, le blog d'écriture partagée proposé par Annick SB...



Andromaque, Acte V, scène 5

Vegas sur Sarthe



À la lueur fugace des brandons rougeoyants, les lames étincelaient, hostiles, comminatoires.
En tête de la manifestation les hommes s'étaient tus.

Germaine eut un frisson et serra un peu plus contre elle son bébé de chiffon, découvrant la naissance d'un sein laiteux à la blancheur d'orchidée qui tranchait sur le vert de sa camisole.

Dans le regard des femmes qui l'entouraient elle sentait la rivalité malsaine qui anime les troisièmes rôles et les soubrettes.

« Pour qui sont ces aspics qui sifflent sur vos têtes ? » leur lança un Oreste enveloppé d'un chiton de lin.

« Cette réplique va faire un carton » s'extasia un marchand de confiserie attiré par ce mouvement de foule et qui comptait bien faire commerce.

« Coupez » hurla le metteur en scène « d'où sort cette réplique ? »


Vegas sur Sarthe   Liste 14

Les sucettes à l'anis

Lecrilibriste 



Un frisson me parcourt …  Non pas léger et fugace,  mais  brandon étincelant de mille feux désirables,  lame de fond comminatoire devant le marchand de bonbons qui vient juste de s'installer au marché en ce mois de mai, à côté du marchand d'orchidées... Des bonbons,  mon irrepressible tentation … Que j'allais naguère chiper dans le bocal à bonbons de Mémé...
Regardant l'étal multicolore de volupés délicieuses où plongent de grandes cuillers d'alu,  je me mets à fredonner « Mistral gagnant » et tente de m'éloigner de ce lieu de perdition quand mon bébé dans sa poussette, se met à hurler pile devant le stand !  Il est vert de colère...  Aussi vert que les nounours et crocodiles en gomme qui s'étalent tentateurs dans leur case à bonbons. A force d'hurler, il prend des joues aussi rouges que les fraises Tagada qui sont dans la case d'a-côté.
M'enfin, que se passe t-til ?  Qu'est ce qu'il a ?
Pourquoi cette manifestation de rage  subite ?  
Est-ce qu'une mouche l'a piqué ?  C'est encore ses dents qui l'agacent , ses joues sont si rouges ?
J'essaie de le calmer  en berçant la poussette…  Je fais quelques pas, mais il hurle de plus en plus fort, tellement fort que  le marchand lui tend un cupcake guimauve.
Il l'attrape dans sa petite pogne et se calme instantanément … NON ! Je n'y crois pas !!!
C'est comme l'autre jour, il était inconsolable à cause de ses dents, et sa sœur lui a fait lécher un coquillage Roudoudou, ça l'a calmé instantanément.. 
Je m'arrête pour  remercier le vendeur, je lui relate l'histoire et on se met à rire tous les deux.
  • Vous voyez, C'est mieux que le sirop Delabarre pour les dents ! Allez, c'est ma tournée, choisissez  une confiserie,  vous avez une tête à aimer les bonbons, vous …
  • C'est pas possible, il lit en moi, cet homme ?  Il est bon commerçant, d'accord,  mais je suis au régime 800 calories depuis 8 jours et je tiens le coup ! Je vais pas craquer comme ça  Mais il insiste ….   
  • Un  chardon de Lorraine, un calisson d'Aix ou un cocon de Lyon ?
 Seigneur! Il va me faire craquer pour de bon ... Quoique si je supprime l'aspic de ce soir, je ne dépasserai pas les 800 calories... Allez, d'accord,  je choisis le Calisson, J'adore !
En regardant l'étal je songe aux enfants restés à a maison...  Et puis ce commerçant est tellement sympathique, il faut bien lui prendre quelque chose.
Je choisis deux Milky Way pour l'une,  pour l'autre deux Kit Kat … Deux partout ..Surtout ne pas créer de rivalité, ni de jalousie ! Encore quelques caramels au beurre salé pour Monsieur et... juste deux ou trois Batna Krema pour moi . Ce sera tout si je veux perdre vraiment quelques grammes.
Le vendeur, tout content d'avoir gagné une cliente me tend un carton imprimé entouré d'une guirlande de Smarties multicolores,  avec son nom et les jours où il sera là, ponctués de points en m&m's crispy.
Ravie et serrant le trésor sur mon cœur,  je continue mon marché, tandis que mon rejeton se goinfre de guimauve et qu'une chanson toute fraîche s'insinue soudainement dans ma mémoire …
Annie aime les Sucettes , les sucettes à l'anis...
ça y est, Sûr !  j'en ai pour la journée, moi !

Lecrilibriste   Liste 14

Pas d'orchidées pour Violette

Adrienne



Quand Valentin est né, en 1968, dit Violeta en déposant l'aspic de légumes sur la table, il y avait toutes les confiseries qu'on voulait, dans les magasins. Lui, comme bébé, a été élevé au sucre, pour ainsi dire. Mais à la naissance de Gabriela, en 1976, c'était fini: il n'y avait plus rien! Rien du tout! Des cartons vides, des queues interminables, des rivalités pour un coupon de mauvais tissu...
L'aspic est trop volumineux pour la lame du couteau qu'elle y enfonce en essayant de faire le moins de dégâts possible. C'est sa pièce maîtresse, son frisson gastronomique en jaune, rouge et vert.
- Dommage, dit-elle, qu'il n'y ait pas de légumes bleus, ça aurait fait notre drapeau national.
Autour de la table, tout le monde sourit aimablement à cette manifestation de fierté nationale.
- Surtout qu'il y a déjà le trou au milieu, dit Marie.
Ce trou au milieu, c'est leur fierté. D'abord celle de Valentin, qui armé d'un brassard tricolore a défié, ainsi qu'un millier d'autres habitants de leur ville, les quelques tirs comminatoires sur la place de l'hôtel de ville et quelques brandons de violence orchestrée ici et là. Gloire fugace, il est vrai. Depuis les événements, les politiciens du régime honni se sont refait une virginité, et on dirait bien qu'on va faire du neuf avec du vieux.
- Notre pays a beaucoup de richesses, dit Violeta. Les années d'abondance vont revenir.

Adrienne    Liste 14

Liste 14

1 carton
2 fugace
3 manifestation
4 vert
5 comminatoire
6 aspic
7 frisson
8 orchidée
9 bébé
10 brandon
11 lame
12 rivalité

et le 13ème pour le thème : confiserie

Ne quittez pas !

Vegas sur Sarthe



« La piscine est vétuste, les élèves indisciplinés, les boiseries envahies de fourmis ... » mon correspondant avait débité l'éventail de ses revendications sans respirer, sans la moindre pause avec cette boulimie de paroles qui caractérise les sanguins ... puis il avait raccroché brusquement.
Je n'avais pas eu le temps de lui dire qu'on n'était pas le secrétariat du collège du Sacré-Coeur mais à la foire au cochon d'Yvré-L'évêque !

Vegas sur Sarthe     Liste12

Agression en forêt

Ghislaine



Je suis dans l'obscurité, j'ai peur, très peur.
J'étais poursuivie par homme alors que je me baladais dans la foret, et cet homme voulait sans aucun doute me signifier mon bulletin de sortie finale !
Je rentrais dans la première cachette venue, c'était une sorte de grotte et j'étais allée me coller contre la paroi …
Le sol était couvert de bois et de ce qui semblait être de la sciure. Je suis assise, je ne bouge plus, je reprends mon souffle après cette course à la vie ! Un parfum peu délicat envahit mes narines ; Un mélange de poissons avarié et de poire bergamote déconfite !! Mais j'ai si peur que rien ne peut me faire sortir de ma cachette j'ai trop peur de l'homme dehors, prêt à me cintrer le cou ou me tuer…
Le coeur s'emballe et cogne dans ma poitrine comme jamais !
Je suis engagée dans cette grotte aux enceintes nauséabondes !
Mes yeux s'habituent peu à peu à l'obscurité, je touche le mur et un coléoptère s'envole ! Peut être un scarabée, je ne sais pas.
J'ai envie de crier mais celui qui est dehors me fait bien trop peur et je reste là, silencieuse, j'ai chaud de peur, j'ai envie de me rafraîchir, de respirer de l'air frais et pur......J'ai envie de vivre.. Je tâtonne le sol pour mieux me positionner, ma main rencontre un objet métallique, peut être une poubelle en fer ou une lessiveuse ancienne, je ne sais pas.....
Je n'ose même pas essayer de savoir ce qu'elle contient !
Ma peur dans cette sombre grotte est sur le point de se transformer en crise de panique ! Je pleure en silence,j'ai si peur.
Je ne sais pas combien de temps, je reste là, avec ma peur vrillée au ventre, avec ma tête qui bourdonne et on corps qui tremble.
J'entends soudain qu'on crie mon nom !! Plusieurs voix m'appellent, j'entends des aboiements de chien ... On vient me sauver !!
Je crie aussi fort que je peux ; je suis là, je suis là...

Ghislaine   Liste 13

La cage d'escalier

Vegas sur Sarthe



Pour nous, gamins désœuvrés, la cage d'escalier était à la fois notre quartier général, un refuge pour les jours funestes où tombaient les bulletins de note, une jungle implacable et une formidable école la vie ...
Rien qu'en reniflant on savait tel un trappeur reconnaître de l'entresol jusqu'au sixième la trace des autochtones qui peuplaient notre univers.
C'étaient tantôt le parfum de bergamote dont la pouffiasse du sixième – enceinte jusqu'aux yeux – s'inondait pour se rafraîchir, tantôt les relents de colle à poisson de l'apprenti ébéniste du cinquième et ses traces de sciure de bois qu'il laissait dans l'escalier au grand dam de la concierge, tantôt l'odeur âcre qui transpirait de la lessiveuse de ladite concierge les jours de grand blanc

...

Il fallait être cintrés pour avoir sauvagement bricolé la minuterie et inventé ce qu'on appelait le jeu de l'obscurité qui faisait trébucher nos infortunées victimes engagées dans l'escalier et qui butaient en jurant contre les portes comme un coléoptère sur une vitre.

Vegas sur Sarthe   Liste 13

Un samedi à Ostende

Adrienne



Chez mémé Jeanne, au menu, il y a du poisson. Du vrai poisson frais, pas du rafraîchi dans de la glace pilée depuis trois jours, comme celui que mangent ces malheureux à l'intérieur du pays. La belle sole pêchée dans la nuit et qui se recourbe dans la poêle comme si elle était encore vivante. Celle qui a ce vrai parfum de frais et de grand large au lieu de ces odeurs indéfinissables qui donneraient la nausée à une femme enceinte.
Dans la demi-obscurité de la vieille grange qui lui sert de débarras et d'endroit tranquille où se retirer, le grand-père est au travail entre une lessiveuse rouillée ("on ne sait jamais à quoi ça peut encore être utile") et des caisses de bouteilles vides. Dans un coin traîne un tableau piqué de coléoptères, datant de l'enfance de Pierre, qui a collectionné tout ce qui pouvait l'être. Il y avait encore des scarabées et des hannetons dans les haies, à cette époque.
Ça sent la colle à bois, la sciure, et la bergamote de son après-rasage. Il est en train de cintrer précautionneusement une tige de métal engagée dans un étau. Pour grand-père, il est hors de question qu'un des arcs de sa future 'couche froide' n'ait pas exactement la même courbure que les autres.
Sûrement, se dit Marie en l'observant, que sur ses bulletins d'écolier de sept ans l'instituteur avait déjà marqué "élève consciencieux".

Adrienne   Liste 13

Liste 13

1  poisson
2  colle
3 cintrer
4 lessiveuse
5 parfum
6 sciure
7 coléoptère
8 rafraîchir
9 bergamote
10 enceinte
11 engagé
12 bulletin

 et le 13ème pour le thème : obscurité

En trois coups de cuillère à pot

Jak



Bientôt, c’est la foire de carnaval, et dans notre contrée du Centre c’est vive la joie.
Tous les autochtones sont   mis à la tache dans une touchante  contribution.
Mon fils, huit ans sachant mes talents de « sacrée » bricoleuse, m’a demandé de façonner pour ses meilleurs potes, élèves de sa classe, un déguisement correspondant à chacune de leur particularité.
Première évidence, pour les jumeaux dont je connais  bien les travers antinomiques, un  costume de fourmi, un autre de cigale, feront l’affaire
Pour cela, quelques coups de ciseaux dans des tissus repérés sur l’éventail bariolé du forain, place du Marché, et ouf ! J’ai terminé prompto  en une  matinée, mes premiers attifements,
Une pause déjeuner, et me voilà amorçant la suite.
 Dans une vétuste armoire remisée au garage, stockant mes « ça peut-servir », j’ai découvert un ex -maillot de bain   noir et blanc en jersey élastique qu’utilisait ma grande- et forte-  tante lorsque elle barbotait  à la piscineParfait pour Lise., la petite boulotte de la classe, que je soupçonne d’être une grande angoissée boulimique. Elle a toujours la bouche remplie de chamallows, qu’elle mâche goulument
 L’élasticité et la superficie de ce vieux maillot ira bien pour lui confectionner un costume de pingouin. Pour éviter le démaillage du jersey, j’utilise le cutter, et en trois temps trois mouvements le costume est terminé
 Il y a quelque temps j‘avais reléguée ma vieille blouse blanche d’infirmière- enfin en presque blanche-, Je l’ai fait ressurgir et lui ai fait subir plusieurs coups de bédanes pour en faire l’accoutrement d’Arthur qui rêve de devenir dentiste. Résultat un bel habit d'arracheur de dents
Je trouverais bien au garage quelques instruments de torture pour accompagner le tout
 Le lendemain matin, j’ai inspecté toute la maison, et n'ai pas trouver de bric-à-brac qui aurait pu me donner une illumination pour le travestissement suivant.
Je me résignais à faire un tour au grenier, escalader jusqu’au au 5ième -sans ascenseur – en espérant y trouver un trucmuche génial
 Dans une vieille malle en boiserie de chêne, j’ai découvert la robe de mariée de ma grand-mère. Cette toilette  était décrépit, presque en lambeaux, mais j’ai réussi à en extirper une jolie robe de princesse pour Roseline, la précieuse copine, dont tous les garçons de l’école sont amoureux.
 J’avais enfin terminé ma participation à La Fête Foraine, et j’anticipais dans ma tête les onomatopées de surprise que susciteraient mon  râblé labeur.
Ouf, je pouvais enfin respirer !
Et pour les rouspétances, au cas où les récipiendaires ne seraient pas satisfaits qu’ils s’inscrivent au bureau des revendications !

Jak    liste 12

La billeterie

Ghislaine



A la billetterie de la foire, Genny appelait ce matin pour le groupe de l'association, il lui fallait 15 billets et elle patientait car elle avait entendu :

" Votre correspondant est en ligne, veuillez ne pas quitter ", puis, suivait un éventail de détails, et une vraie boulimie de touches à taper ! Un sacré répondeur, censé faire  patienter agréablement pour écourter notre attente  soi- disant ! En bonne élève Genny attendit, se faisant même une pause café !

"J'aurais eu le temps d'aller à la piscine », se dit - elle, avec impatience à présent...
Son regard se posa sur les boiseries des portes vétustes et elle prit le temps de le noter sur l'agenda des revendications  des travaux à faire dans la maison .. Elle tapotait des doigts sur le bureau quand le répondeur daigna lui répondre !

" Pour ne pas vous faire attendre, veuillez rappeler ultérieurement, votre correspondant est injoignable."

Elle se mit à respirer un grand coup, posa son portable doucement puis cria !!

" M...e, même les fourmis travaillent plus vite !"

Ghislaine   Liste 12

Escapade printanière

La licorne



Les trente élèves et leurs correspondants venaient de partir, entre deux fous rires, pour la grande foire régionale qui battait son plein ce samedi. Elle les avait regardés s'éloigner pendant de longues minutes, infiniment soulagée de ne pas avoir à les accompagner. A vrai dire, elle n'avait jamais compris cette frénésie commerciale, cette boulimie de sorties. Qu'allaient-ils faire, ces jeunes de quinze ans, au milieu de stands vétustes qui vendaient du vin, des piscines ou des boiseries ? Mystère.
Pour elle, le week-end, c'était la pause sacrée. Le moment de respirer enfin, de s'offrir du temps libre, sans aucune contrainte...et surtout sans penser au collège. 
Allongée sur l'herbe, les doigts de pieds en éventail...simplement occupée à observer les fourmis, à écouter les oiseaux, un livre à la main...cela suffisait à son bonheur.
Mais ce n'était pas, bien sûr, ce qu'elle avait dit à ses collègues...elle avait dû inventer une excuse...une pseudo manifestation au centre-ville...il y en avait tellement, des manifs,  ces derniers temps, qu'elle n'avait même pas dû préciser quelles étaient ses revendications...on l'avait crue sur parole.
Melle Charmier s'était immédiatement proposée pour la remplacer et je crois qu'elle n'était pas mécontente, au fond, de saisir l'occasion de passer l'après-midi en compagnie du prof de maths à la petite barbichette bien taillée.
Tout était donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. La journée s'annonçait ensoleillée, le grand parc, de l'autre côté de la ville, étalait son vert printemps...et elle venait de commencer un roman  palpitant. Le temps de se procurer une tenue de camouflage (grand chapeau de paille et lunettes noires)...et elle s'en irait fringante et insouciante ...à la foire aux papillons.

La Licorne     Liste 12